Formations stables xérothermophiles à buis des pentes rocheuses

Caractéristiques: 

Code UE : 5110
Code Corine : 31.82

Classification : Fruticée à buis (Berberidion)

Formations stables xérothermophiles à buis des pentes rocheusesFormations stables xérothermophiles à buis des pentes rocheuses

Présentation de l’habitat: 

Description et caractéristiques générales
Formations arbustives installées sur calcaire comme sur silice, dominées par le buis (Buxus sempervirens) correspondant aux fourrés à buis des stations chaudes et sèches situées sur les pentes rocailleuses.
Cet habitat concerne :
- Les formations calcicoles et xérothermophiles en condition de sols très superficiels sur lesquels l’évolution naturelle vers la forêt n’est pas assurée.
- Les formations subrupicoles transitoires capables d’évoluer, mais très lentement vers des chênaies mixtes ou des hêtraies sèches.
Ces formations sont caractérisées par une végétation peu dense composée d’espèces aptes à supporter des contitions de sècheresse. La strate arborescente est absente et les arbustes sont répartis de manière éparse sur un sol rocailleux maigre et affleurant. La strate herbacée basse est, quant à elle, très diffuse.
Ce type d’habitat participe également au complexe d’habitats des lisières forestières et des pelouses sèches.

Répartition géographique
En France, le buis est une espèce très fréquente dans la frange subméditerranéenne, au sud du domaine atlantique (plus rare), dans le centre-ouest, en Bretagne et en Normandie.
Cet habitat se localise aux étages collinéens et montagnards des régions ouest et sud de la France. On peut également le rencontrer sur les pentes rocheuses des Causses, du Périgord, du Quercy, du front pyrénéen, du centre-ouest, du Berry et sur les falaises crayeuses normandes et franciliennes pour la localisation en limite nord.

Espèces caractéristiques en Haute Siagne
Buxus sempervirens, Amelanchier ovalis, Prunus spinosa, Rhamnus saxatilis, Rosa pimpinellifolia, Ribes uva-crispa, Cotoneaster tomentosus, Lavandula angustifolia, Stipa pennata, Festuca cinerea, Bromus erectus subsp.erectus, Helictotrichon setacea.

Evolution naturelle
La stabilité de cet habitat est quasiment assurée dans les conditions les plus difficiles sur pentes fortes à sol très superficiel et sec, sa dynamique évolutive étant rendue impossible ou extrêmement lente, notamment sur des plaquages calcaires karstiques.

Menaces
- Etant donné ses stations privilégiées et leurs potentialités, cet habitat est à priori favorable à l’ouverture de carrières qui seraient susceptibles d’affecter de grandes étendues de celui-ci.
- Lieu de loisirs verts (4X4, moto-cross).
- Mises en décharge qui pourraient lui être dommageables.

Intérêt patrimonial
Cet habitat peut abriter de remarquables espèces végétales de milieux ouverts, parfois en limite d’aire de répartition, et constitue aussi des zones de chasse pour de nombreuses espèces de vertébrés compte tenu de sa richesse entomologique liée à l’ouverture du milieu et à la présence de nombreux arbustes à baies.

Etat à privilégier
Pérenniser l’état de conservation actuel.

Mesures de gestion
Elles doivent se borner à :
- Surveiller son évolution.
- Limiter son utilisation à des activités ou des usages peu perturbateurs.

Localisation et caractéristiques de l’habitat en Haute Siagne: 

Cet habitat se rencontre de manière éparse sur la montagne des Louquiers.
Cette entité de fruticées ouverte représente à l’étage supraméditerranéen un post-climax d’origine édaphique, équivalent des formations à genévriers de Phénicie de l’étage mésoméditerranéen. Ces buxaies occupent des plaquages calcaires karstiques où les possibilités de pédogénèse vers de sols forestiers sont quasiment impossibles.
Le peuplement est structuré autour du buis et de divers ligneux (amelanchier, églantier nerprun, cotoneaster). La lavande à feuilles étroites est le chamaephyte dominant (plante dont la partie pérenne se situe en dessous de 0,25cm de haut) tandis que dans les pelouses présentes en mosaïque on trouve essentiellement des graminées comme le brome érigé ou la fétuque cendrée.
Certaines formes à sol moins superficiel peuvent être rattachées aux « forêts péri-alpines à buis et pins sylvestres », habitat présent sur le site, mais qui ne relève pas de la directive Habitats.

Etat de conservation: 

Il est satisfaisant dans la mesure où le pastoralisme est encore assez actif sur le secteur concerné.

Date de publication Titre
27/06/2013 - 13:01 Sorties scolaires

Afin de transmettre la connaissance du patrimoine de la haute Siagne, le SIIVU organise des sorties scolaires....

13/01/2012 - 16:03 Ouvrage patrimoine

L'ouvrage sur le patrimoine local des communes de la haute Siagne vient de paraître. Il est en vente au siège du SIIVU ainsi qu'en Offices du Tourisme....

22/03/2011 - 15:35 Le SAGE

Le lancement de la concertation sur le périmètre du SAGE Siagne a débuté début février. Les communes du bassin versant de la Siagne, les conseils généraux du Var et des Alpes-maritimes, le Conseil...