*Mare temporaire méditerranéenne

Caractéristiques: 

Code UE : 3170*
Code Corine : 22.34

Classification : groupements amphibies méridionaux
(Isoetion)

*Mare temporaire méditerranéenne*Mare temporaire méditerranéenne

Présentation de l’habitat: 

Description et caractéristiques générales
Ce sont des mares ou des cuvettes sur silice correspondant à des dépressions temporairement inondées ou bien des ruisseaux temporaires. La végétation est constituée de pelouses plus ou moins hautes, ouvertes, submergées en hiver. On y trouve des espèces annuelles ou des vivaces passant la mauvaise saison sous forme de rosette ou à l’état souterrain.

Répartition géographique
Cet habitat occupe l’ensemble du bassin méditerranéen sur sol silicieux mais aussi sous les climats thermoatlantique et macaronésien.
On le trouve dans les parties les plus chaudes de la région méditerranéenne française, sur le continent (Pyrénées orientales, Hérault, Maures, Estérel) et en Corse.

Espèces caractéristiques en Haute Siagne
Isoetes duriei, Sisimbrella aspera, Juncus capitatus, Mentha pulegium, Selaginella denticulata, Veronica acinifolia, Agrostis pourretii. Plusieurs genres d’orchidées sont présentes (Orchis spp, Ophrys spp, Serapia spp).

Evolution naturelle
Plusieurs cas sont possibles :
- Evolution vers un stade ligneux (orme champêtre, frêne à feuilles étroites) notamment en l’absence de pâturage.
- Atterrissement par comblement et colonisation par des graminées ou des papillionacées, puis éventuellement vers des pelouses à hélianthème à gouttes (Tuberaria guttata) et enfin vers les cistaies ou maquis à éricacées.
- Tendance vers la dominance d’hélophytes (scirpe maritime, massette, phragmite commun) si la durée de la phase d’assèchement diminue pendant plusieurs années.

Menaces
Elles sont multiples :
- Disparition par construction d’infrastructures (routes etc…)
- Modification hydraulique par assèchement-drainage ou, au contraire, mise en eau permanente
- Mise en culture sans drain
- Modification de la qualité des eaux
- Comblement, atterrissement
- Abandon de pâturages et colonisation par les ligneux avec pour conséquence une diminution de la lumière incidente et une accumulation de litière modifiant le sol.

Intérêt patrimonial
Il est très fort car cet habitat est rare, il présente des communautés végétales rares et parfois endémiques et des espèces rares. Il présente aussi un intérêt faunistique, notamment des amphibiens et des invertébrés.

Etat à privilégier
Compte tenu de la rareté de cet habitat, de son étendue limitée et de sa grande variabilité géographique, stationnelle et phénologique, tous les états sont à privilégier. La diversité stationnelle intra et inter-annuelle permet le développement successif ou simultané de plusieurs associations gazonnantes éphémères de l’Isoetion qui s’agencent en mosaïque ou en ceinture selon le gradient hydrologique.

Mesures de gestion proposées
On peut envisager des mesures de restauration sur certains sites mais celles-ci doivent être étudiées au cas par cas.
- Le maintien du pâturage, de préférence par le mouton, doit être encouragé mais cependant rester modéré.
- Les éclaircissements de végétation doivent être faits à la main en freinant la dynamique des ligneux tout en conservant ces pelouses.
- Le fonctionnement hydrologique doit être impérativement conservé. Si le régime hydrique est maîtrisé par l’homme, il faut adapter les objectifs de gestion en maintenant une alternance de phase sèche et de phase aquatique, aspect primordial de la conservation de cet habitat.

Localisation et caractéristiques de l’habitat en Haute Siagne: 

Cet habitat est présent dans la partie la plus basse du site, sur silice, dans le maquis et les callunaies.
Il se caractérise par une des multiples variantes de l’association dont l’intérêt réside ici par la présence d’une espèce à forte valeur patrimoniale : l’isoète de Durieu (Isoetes duriei), espèce protégée au niveau national.

Etat de conservation: 

Il est globalement bon mais il peut être menacé à plus ou moins long terme par la fermeture du milieu et la construction d’infrastructures.

Date de publication Titre
06/12/2013 - 12:08 2ème réunion de la Commission Locale de l'Eau

La Commission Locale de l'Eau (CLE) s'est réunie le 13 novembre 2013 à Tanneron.

Lors de cette réunion les membres de la CLE ont validé :
- les règles de fonctionnement

- la...

08/07/2013 - 16:23 Installation de la CLE

La Commission Locale de l'Eau a été installée le 11 juin 2013 par le Préfet des Alpes-Maritimes lors d'une réunion en mairie de Peymeinade.
Le collège des collectivités a élu comme Président...

08/07/2013 - 16:07 Arrêté de la CLE

L'arrêté de la composition de la Commission Locale de l'Eau a été validé le 14 mai 2013 et signé par le Préfet des Alpes-Maritimes, M. Christophe MIRMAND.