*Pelouses rupicoles calcaires ou basiphiles

Caractéristiques: 

Code UE : 6110*
Code Corine : 34.11

Classification : Pelouses média européennes sur débris
Rocheux (Alysso alyssoides-Sedion albi, Sedo-scleranthion, etc…)

*Pelouses rupicoles calcaires ou basiphiles*Pelouses rupicoles calcaires ou basiphiles

Présentation de l’habitat: 

Description et caractéristiques générales
Cette formation est constituée par les communautés pionnières se développant sur les dalles rocheuses calcaires horizontales ou les sols superficiels riches en bases. Ces communautés s’expriment d’autant mieux que les conditions stationnaires sont sèches et ensoleillées.
La végétation est constituée par des pelouses rases, écorchées, peu recouvrantes, (25 à 60 %, rarement 80%), dominées par les espèces annuelles à floraison printanière et par les espèces grassulescentes (plantes grasses) telles que les orpins.
Cet habitat ne concerne que les formations végétales établies sur des substrats artificiels et notamment les plaquages karstiques.

Répartition géographique
Formations ouvertes des plaines et des collines des climats sub-océaniques dont la répartition exacte reste à préciser avec des incursions en région méditerranéenne.

Espèces caractéristiques
Sedum album, Sedum dasyphyllum, Saxifaga tridactylites, Cerastium pumilum, Poa bulbosa, Hornungia petraea, Erophila verna, Alyssum calycinum, Catapodium rigidum, Clypeola jonthlaspi, Myosotis ramosissima, Scandix australis, Arenaria leptoclados, Filago pyramidata, Linum strictum, Asterolinon linum-stellatum…

Evolution naturelle
L’évolution naturelle de cet habitat pionnier tend vers la création et l’épaississement d’un sol favorable à l’installation d’espèces pérennes. Ce changement de flore induit l’évolution de la végétation et le passage progressif de cet habitat à un stade de pelouse.

Menaces
- L’abandon des pratiques pastorales sur les pelouses sèches qui abritent cet habitat .
- La diminution de la pression de broutage par la faune sauvage (lapins et cervidés).
- La surfréquentation humaine qui induirait le piétinement continu de cet habitat et sa destruction mais ce n’est pas encore le cas dans la Siagne.
- La destruction et l’exploitation des couches géologiques qui permettent l’existence de cet habitat.

Intérêt patrimonial
Habitat assez rare à très rare selon les régions ; certains types sont très localisés.
Ces pelouses sont parfois primaires et leur diversité floristique est élevée.

Etat à privilégier
Pérenniser l’état de conservation actuel et favoriser la pelouse rase et ouverte.

Mesures de gestion proposées
Les mesures de gestion, applicables à ces pelouses rupicoles, sont simples et peu interventionnistes :
- Favoriser ou rétablir le pâturage des pelouses sèches qui hébergent ce type d’habitat afin de bloquer son évolution naturelle sans laisser stationner les troupeaux qui amèneraient des annuelles nitratophytes.
- Débroussailler, si les pelouses rupicoles sont enclavées de façon importante par les buissons qui leur apportent de l’ombre et de la matière organique ; laisser au contraire les buissons, si leur couvert est faible, car ils servent d’abri ou de site de nidification pour la faune.
- Surveiller et maîtriser les influences anthropiques.

Localisation et caractéristiques de l’habitat en Haute Siagne: 

Une zone de dalles rocheuses importante existe dans la partie haute de la vallée de la Siagne, en rive droite du vallon de Saint-Martin, près du lieu-dit la Colette (commune d’Escragnolles).

Habitat de petite surface avec une végétation caractérisée par Sedum album et autres crassulacées, toujours éparses sur les dalles et les lithosols affleurant au niveau des pelouses calcicoles et des corniches rocheuses. Le sol est très sec, de quelques centimètres d’épaisseur, jonché de cailloux et la terre fine est retenue par un tapis plus ou moins continu de mousse (Bryum torquescens, Barbula fallax, Pleurochaete furcata) et de lichens (Cladonia endiviaefolia, Cladonia furcata). Plusieurs espèces annuelles sont encore présentes mais le recouvrement végétal est toujours faible (25 à 40% environ). Les pelouses rupicoles du site forment une grosse entité assez uniforme côtoyant des falaises ou de la pinède à pins sylvestres.

Etat de conservation: 

Ce type d’habitat est encore relativement bien conservé sur le site mais assez localisé.

Date de publication Titreicone de tri
06/12/2013 - 12:35 1er Comité de Pilotage de l'étude "Diagnostic pour une gestion équilibrée de la ressource en eau du bassin versant de la Siagne"

Le Comité de Pilotage de l'étude ""Diagnostic pour une gestion équilibrée de la ressource en eau du bassin versant de la Siagne" menée par ARTELIA s'est réuni le 4 décembre 2013 à Mandelieu afin...

06/12/2013 - 12:08 2ème réunion de la Commission Locale de l'Eau

La Commission Locale de l'Eau (CLE) s'est réunie le 13 novembre 2013 à Tanneron.

Lors de cette réunion les membres de la CLE ont validé :
- les règles de fonctionnement

- la...

08/07/2013 - 16:07 Arrêté de la CLE

L'arrêté de la composition de la Commission Locale de l'Eau a été validé le 14 mai 2013 et signé par le Préfet des Alpes-Maritimes, M. Christophe MIRMAND.