Taillis de lauriers sauce

Caractéristiques: 

Code UE : 5310
Code Corine : 32.216

Classification : fourrés à lauriers sauce

Taillis de lauriers sauceTaillis de lauriers sauce

Présentation de l’habitat: 

Description et caractéristiques générales
Le laurier sauce constitue l’espèce dominante de cet habitat. Il se présente sous forme d’arbrisseaux ou de petits arbres de 3 à 6m de hauteur en formation dense. Le sous-bois est ombragé avec des strates arbustives et herbacées à faible recouvrement.
La flore est intermédiaire entre celle des chênaies vertes, avec des espèces comme la doradille des ânes (Asplenium onopteris), le viorne tin (Viburnum tinus), le fragon petit houx (Ruscus aculeatus), la salsepareille (Rubia peregrina), l’églantier sempervirent (Rosa sempervirens), la filaire intermédiaire (Phyllirea media), et celle des chênaies pubescentes, avec la mercuriale vivace (Mercurialis perrenis), le daphné lauréole (Daphne laureola) , le cornouiller mâle (Cornus mas), le cornouiller sanguin (Cornus sanguinea), la chrysanthème en corymbes (Tanacetum corymbosum) et l’anémone hépatique (Hepatica nobilis).
Cet habitat occupe les stations humides et fraîches. Ainsi, il peut entrer dans la composition des forêts riveraines méditerranéennes.
Cet habitat se présente en îlots isolés plus ou moins denses au sein d’autres habitats tels que les forêts galeries à saules blancs et peupliers blancs ou la forêt de chênes verts.

Répartition géographique
Cet habitat est présent en région méditerranéenne de la Provence jusqu’en Grèce mais la répartition exacte reste à préciser.

Espèces caractéristiques en Haute Siagne
Laurus nobilis, Fraxinus angustifolia, Hedera helix, Geranium robertianum subsp.purpureum, Asplanium onopteris, Rubia peregrina, Cornus sanguinea, Mercurialis perrenis, Ruscus aculeatus, Melica uniflora, Arisarum vulgare, Arbutus unedo…

Evolution naturelle
Cet habitat est relativement stable. En fait, il s’agit plutôt d’un aboutissement d’évolution mais on le trouve souvent en mosaïque avec de la forêt à chênes verts. Il peut éventuellement tendre vers des formations dites arborescentes à laurier sauce, ce dernier habitat constituant un autre habitat à part entière et prioritaire de la Directive Habitats. Il est présent ailleurs en Provence- Alpes- Côte d’Azur dans d’autres sites Natura 2000 : Vallons obscurs de Nice, Estérel, etc…

Menaces
 La fragilité de cet habitat est surtout liée à sa rareté, du moins en France, et aux surfaces très limitées qu’il occupe en général.

 Il est menacé par les crues du cours d’eau qu’il avoisine généralement, bien que situé en arrière de la ripisylve.
 Mais les menaces sont surtout d’origine humaine : des actions telles que le re-profilage des cours d’eau, l’enrochement, etc… peuvent largement contribuer à leur régression.
 Les incendies de garrigues et maquis environnants sont à craindre d’autant que le laurier Apollon est très inflammable et très combustible.

Intérêt patrimonial
Cet habitat, de part sa rareté et son degré d’évolution, possède une très forte valeur patrimoniale.

Etat à privilégier
Maintenir cet habitat au sein d’une mosaïque avec les forêts galeries et la forêt de chênes verts.

Mesures de gestion proposées
Au niveau de la gestion, il est vivement recommandé d’éviter les transformations. Il s’agit d’assurer la pérennité de ces forêts en maintenant en place le mélange des essences (parfois en le restaurant).
La protection contre les incendies ne devra faire l’objet de travaux qu’à l’extérieur de cet habitat.

Localisation et caractéristiques de l’habitat en Haute Siagne: 

On le trouve au Baou de Martin, en face de Saint-Cézaire-sur-Siagne, entre le barrage de la Siagne, à Montauroux, et le pont de la Siagne aux Veyans.
Cet habitat occupe la partie moyenne de la vallée de la Siagne sur des surfaces assez faibles. La formation peut se présenter localement en formation basse de matorral arborescent à laurier sauce, habitat prioritaire de la Directive Habitats (code 5230). Les surfaces d’habitat pur observées à chaque fois ne dépassent pas le demi-hectare. Cependant, l’habitat est interpénétré par les galeries à charmes, et, plus rarement, par la forêt de chênes verts pour former de remarquables mélanges.
Il convient de noter la présence régulière de laurifoliés comme le lierre (Hedera helix) et dans les gorges inférieures à l’est du Tanneron, un petit boisement de laurier sauce est remarquable par sa composante laurifoliée très marquée : arbousier (Arbutus unedo), laurier tin (Viburnum tinus), houx (Ilex aquifolium), daphnée lauréole (Daphne laureola) qui marque à la fois le caractère frais et thermique de cet habitat dans ce secteur de la rivière, ainsi que l’arisarum (Arisarum vulgare).

Etat de conservation: 

Ces formations à lauriers sont dans un bon état de conservation. Le fait qu’elles soient fragmentées et sur des surfaces limitées peut être simplement du au fait que l’habitat se trouve en limite occidentale de répartition.

Date de publication Titre
10/10/2014 - 10:24 Ouvrage Moulins

Un ouvrage sur les Moulins en Haute Siagne devrait paraître en fin d'année. Il résume la vie de ses premières "usines" et en raconte l'histoire.

06/12/2013 - 12:35 1er Comité de Pilotage de l'étude "Diagnostic pour une gestion équilibrée de la ressource en eau du bassin versant de la Siagne"

Le Comité de Pilotage de l'étude ""Diagnostic pour une gestion équilibrée de la ressource en eau du bassin versant de la Siagne" menée par ARTELIA s'est réuni le 4 décembre 2013 à Mandelieu afin...

06/12/2013 - 12:21 Organigramme des instances pour l'élaboration du SAGE de la Siagne

Afin de mieux comprendre comment s'articule les différences instances pour l'élaboration du SAGE de la Siagne, nous vous proposons un organigramme simplifié

...