Forêts de chênes verts

Caractéristiques: 

Code UE : 9340
Code Corine : 45.3

Classification : forêts de chênes verts (Quercion ilicis)

Forêts de chênes vertsForêts de chênes verts

Présentation de l’habitat: 

Description et caractéristiques générales
Il s’agit d’un type d’habitat peu répandu situé à l’étage méso méditerranéen, généralement à proximité de sites qui ont été épargnés par les coupes. Cela correspond à la phase de maturité des chênaies vertes dans le sud-est de la France. Cette formation se rencontre aussi bien sur calcaire avec le cytise à feuilles sessiles (Cytisophyllum sessilifolium) que sur silice où l’arbousier (Arbutus unedo) l’accompagne. L’humus possède une bonne activité biologique.

Répartition géographique
Sud-est de la région méditerranéenne française.

Espèces caractéristiques
Quercus ilex, Epipactis microphylla, Cephalanthera rubra, Lonicera etrusca, Smilax aspera, Lonicera implexa, Arbutus unedo, Erica arborea, Carex distachya, Rubia perigrina, Geranium purpureum, Brachypodium sylvaticum, Listera ovata, Limodorum abortivum, Hedera helix, …

Evolution naturelle
L’évolution doit tendre vers des peuplements matures (climaciques selon certains auteurs ou potentiels pour d’autres) qui se présente sous forme de taillis évolués ou de futaies jeunes et denses. Dans ce cas, l’évolution est très lente et le cycle peut être relancé si une clairière se forme par chablis ou mort d’arbres.
La forme relevant du Junipero-quercetum ilicis constitue par contre un groupement saxicole spécialisé à évolution très lente.

Menaces
Ces forêts sont installées dans des conditions où les individus sont protégés.
 Elles peuvent être menacées par les incendies mais le risque est faible.
 Toute ouverture importante du peuplement fera régresser cet habitat vers la yeuseraie à laurier-tin.

Intérêt patrimonial
Ce type d’habitat de faible étendue est du plus grand intérêt car il représente la phase climacique des yeuseraies provençales. Ce sont des peuplements résiduels devenus très rares et considérés comme références pour les yeuseraies. Ils hébergent des espèces remarquables pour les forêts méditerranéennes, ces dernières étant pour la plupart sous forme de taillis.

Etat à privilégier
Seul état de l’habitat : futaie avec présence de chênes morts.

Mesures de gestion proposées
 Il faut que les interventions sylvicoles soient raisonnées avec un débroussaillement sélectif visant à conserver dans les structures les espèces peu inflammables et à éliminer celles qui le sont.
 Il convient aussi de dégager les cépées en laissant sur place les brins morts ou mourants. On laissera, dans les zones où le risque d’incendie est faible, s’exprimer les dynamiques naturelles de ces formations.

Localisation et caractéristiques de l’habitat en Haute Siagne: 

Les formations les plus évoluées relevant de l’Epipactido-Quercetum ilicis occupent les localités suivantes : au niveau de la chapelle Saint Jean, (commune de Saint- Vallier-de-Thiey ), au Baou de Saint- Martin, en dessous de Saint- Cézaire-sur-Siagne, en aval du viaduc détruit (commune de Montauroux).
Elles occupent des surfaces de petite taille dans la partie moyenne et en amont de la vallée de la Siagne.
Les deux premiers types se répartissent une grande partie de la vallée moyenne et haute, notamment sur les pentes bien exposées tandis que les taillis de chênes verts avec frênes à fleurs occupent des vallons et les gorges, notamment dans la haute vallée de la Siagne.
Seul le taillis de chêne vert à arbousier se trouve dans la partie basse de la Siagne, sur silice.
L’habitat s’observe uniquement en bas de versant sur des pentes faibles à moyennes. Le recouvrement arborescent est important. On notera la présence d’orchidées (Epipactis sp. Limodorum abortivum, Cephalanthera rubra ) indiquant la maturité de la yeuseraie.
Plusieurs types sont présents :
 Chênaies vertes subrupicoles associées au genévrier de Phénicie. Il s’agit de formations ouvertes dans lesquelles s’infiltrent les espèces des Pistacio-Rhamnetalia
 Pistacia terebinthus, Rhamnus alaternus, Juniperus phoenicea, Globularia alypum, Coronilla juncea, Rhamnus saxatilis, Buxus sempervirens). Cela correspond au Junipero-Quercetum ilicis (Barbero, 1972).
 Taillis de chêne vert peu évolués à Rhamnus alaternus, Jasminum fruticans, Smilax aspera, Phillyrea media, Lonicera implexa, Rubia peregrina, Ruscus aculeatus, Pistacia terebinthus. Il s’agit du Pistacio-Quercetum ilicis (Barbero, 1972)
 Taillis dense à Viburnum tinus, Phillyrea media, Rosa sempervirens, Viola alba subsp. scotophylla, Lonicera etrusca, Epipactis microphylla, Geranium rober à tanum subsp.purpureum, Cephalanthera ruba, Carex distachya. C’est, soit l’Epipactido-Quercetum ilicis (Barbero et Loisel ) soit le Viburno-Quercetum ilicis (Rivas, Martinez, 1975).
 Taillis de chêne vert dense de vallons et dépressions sur calcaires à Fraxinus ornus, Acer opalus, Prunus avium, Acer campestre, Cornus sanguinea, Cotinus coggygria, Hippocrepis emerus, Ostrya carpinifolia (par places) marquant des affinités avec l’Orno-Quercetum illicis ( Morvat et al., 1974 ).

 Taillis de chêne vert sur silice de la basse vallée de la Siagne avec Arbutus unedo, Ilex aquifolium, Tilia cordata, Polystichum setiferum, Asplenium onopteris, Hedera helix. Cela correspond à l’Asplenio-Quercetum ilicis (Rivas, Martinez 1974), Quercetum mediterraneo-montanum (Braun-Blanquet, 1931).

Etat de conservation: 

L’état de conservation est très variable.
Dans le type de fonds de vallon, notamment l’Epipactido-Quercetum ilicis et les formes affines de l’Orno-Quercetum ilicis sont globalement bien évoluées et denses hormis les quelques petites dégradations liées à une légère ouverture du milieu.
Les autres types correspondent à des formes plus ou moins dégradées et possèdent un état de conservation faible à moyen.

Date de publication Titre
12/11/2010 - 09:19 Le S.A.G.E.

Suite aux conclusions du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE), l’Etat a demandé qu’un Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) soit élaboré sur la Siagne pour...

08/07/2010 - 00:00 Lancement du SAGE Siagne

Le SAGE Siagne a été officiellement lancé le 7 juillet 2010 en la mairie de Saint-Cézaire-sur-Siagne.
La réunion d'information pour les représentants des institutions, associations,syndicats...

19/11/2009 - 15:27 Comité de pilotage Natura 2000

Lors du comité de pilotage, du 5 novembre à Saint-Vallier,la charte Natura 2000 a été entérinée . Le comité de pilotage a élu une nouvelle présidente, Madame Annie Pomparat. Le compte rendu de ce...