Matorrals arborescents à genévriers cades

Caractéristiques: 

Code UE : 5211
Code Corine : 32.131

Classification : Matorrals arborescents à genévriers cades
(Juniperus oxycedrus)

Matorrals arborescents à genévriers cadesMatorrals arborescents à genévriers cades

Présentation de l’habitat: 

Description et caractéristiques générales
Il s’agit de formations ouvertes dominées par le genévrier cade sur sol rocheux très superficiel.

Répartition géographique
Il est présent sur une grande partie du bassin méditerranéen mais sa répartition exacte reste encore à préciser. En Provence, cette entité occupe les étages thermo et mésoméditerranéens.

Espèces caractéristiques en Haute Siagne
Juniperus oxycédrus, Rhamnus alaternus, , Globularia alypum, Jasminum fruticans, Staehelina dubia, Dorycnium pentaphyllum, Prunus spinosa, Thymus vulgaris, Coronilla minima, Aphyllanthes monspeliensis, Fumana ericoides, Coris monspeliensis, Osyris alba, Smilax aspera, Lonicera implexa, Rubus tomentosus, Coriaria myrtifolia, Rubus ulmifolius, Paliurus spina-christi

Evolution naturelle
Ces matorrals sont aussi appelés « cadières ». Ils représentent des peuplements semi-permanents à évolution extrêmement lente en raison des phénomènes d’allélopathie (émission d’allomones par le feuillage et les exsudats racinaires) générés par le genévrier cade.

Menaces
Les principales menaces sont :
 Les incendies
 L’ouverture de carrières
 L’utilisation sauvage pour les loisirs verts (4x4, moto-cross)

Intérêt patrimonial
Cet habitat contribue à la diversité du paysage, constitue des abris, perchoirs et sources de nourriture pour des espèces d’oiseaux de milieux ouverts (certains relevant de l’annexe I de la Directive Oiseaux). Enfin, il marque le paysage par son hétérogénéité. C’est un milieu fortement colonisé par les grives et traditionnellement chassée.

Etat à privilégier
Maintenir cet habitat au sein d’une mosaïque avec des zones de pelouses et de taillis de chêne vert et/ou de chêne pubescent.

Mesures de gestion
Maintenir ou restaurer l’activité pastorale.

Localisation et caractéristiques de l’habitat en Haute Siagne: 

Très bien représenté sur toute la partie supérieure de la vallée en amont du Pont de Siagne mais sur des surfaces assez limitées aux ourlets forestiers.
Cet habitat est lié à la série méditerranéenne du chêne pubescent (chênaies installées sur sols plus profonds dans l’aire du chêne vert). Il occupe ici des sols filtrants, peu évolués, associés à des espèces des Rosmarinetalia (matorrals ouverts composés de chamaephytes et de manéphanérophytes sur calcaires ou marnes que l’on trouve dans le bassin méditerranéen occidental). Des bouquets de pins mésogéens peuvent s’y développer surtout sur calcaires dolomitiques.

Etat de conservation: 

Les formations à genévrier cade sont en bon état de conservation et en mosaïque au sein des pelouses et chênaies vertes ou pubescentes. Elles semblent plutôt stables compte tenu du recouvrement rocheux limitant la progression d’autres ligneux. De plus, l’action encore forte du pâturage maintient le biotope de ces stations où la présence de nombreux affleurements rocheux doit être mentionnée ce qui ralentit la pédogénèse.

Date de publication Titreicone de tri
06/12/2013 - 12:35 1er Comité de Pilotage de l'étude "Diagnostic pour une gestion équilibrée de la ressource en eau du bassin versant de la Siagne"

Le Comité de Pilotage de l'étude ""Diagnostic pour une gestion équilibrée de la ressource en eau du bassin versant de la Siagne" menée par ARTELIA s'est réuni le 4 décembre 2013 à Mandelieu afin...

06/12/2013 - 12:08 2ème réunion de la Commission Locale de l'Eau

La Commission Locale de l'Eau (CLE) s'est réunie le 13 novembre 2013 à Tanneron.

Lors de cette réunion les membres de la CLE ont validé :
- les règles de fonctionnement

- la...

08/07/2013 - 16:07 Arrêté de la CLE

L'arrêté de la composition de la Commission Locale de l'Eau a été validé le 14 mai 2013 et signé par le Préfet des Alpes-Maritimes, M. Christophe MIRMAND.