*Pelouses sèches semi–naturelles et faciès de buissons sur calcaire (Festuco-Brometalia) *Sites d’orchidées remarquables

Caractéristiques: 

Code UE : 6210*
Code Corine : 3433

Classification : Prairies calcaires sub-atlantiques (Xerobromion)

*Pelouses sèches semi–naturelles et faciès de buissons sur calcaire (Festuco-Brometalia)  *Sites d’orchidées remarquables*Pelouses sèches semi–naturelles et faciès de buissons sur calcaire (Festuco-Brometalia) *Sites d’orchidées remarquables
*Pelouses sèches semi–naturelles et faciès de buissons sur calcaire (Festuco-Brometalia)  *Sites d’orchidées remarquables*Pelouses sèches semi–naturelles et faciès de buissons sur calcaire (Festuco-Brometalia) *Sites d’orchidées remarquables

Présentation de l’habitat: 

Description et caractéristiques générales
Cet habitat générique de pelouses calcaires sèches à demi sèches des Festuco-Brometea comprend les habitats de pelouses steppiques ou sub-continentales (Festucetalia valesiacae ) et les habitats de pelouses plus océaniques et sub-méditerranéennes (Brometalia erecti). Tous ces habitats sont entretenus par le pâturage mais aussi par la fauche. Ils sont alors infiltrés d’espèces de graminées comme le fromental élevé (Arrhenatherum elatus ) , l’avoine dorée ( Trisetum flaescens ) , la gaude fragile (Gaudinia fragilis), bien adaptées à la coupe. Ces structures se rapprochent du Gaudinio-Arrhenatheretum Br. BI. 1931. Ces pelouses peuvent être fermées ou ouvertes en fonction du recouvrement rocailleux et de l’intensité du pâturage. La hauteur moyenne de végétation tourne autour de 0,50 m.
Ces pelouses sont remarquables pour leurs orchidées. Ce caractère peut d’ailleurs faire d’elles des habitats naturels prioritaires si les populations d’orchidées présentes concernent de nombreuses espèces ou des espèces rares pour le territoire national, en particulier les ophrys du groupe Bertoloni (Ophrys bertolonii ), ce qui est le cas ici.
Ces pelouses xérophiles sont assez répandues sur l’ensemble du domaine atlantique et s’étendent sporadiquement aux abords du domaine méditerranéen lorsque se développent, ce qui est le cas aux Louquiers, des sols plus profonds à bon bilan hydrique qui diffèrent des pelouses xérophiles environnantes (Ononitalia striatae).
La végétation basse qui les compose est marquée par l’abondance des graminées vivaces.

Répartition géographique
Cet habitat est présent dans une grande partie de l’Europe occidentale depuis les collines méditerranéennes ou les plaines d’Europe moyenne jusqu'à l’étage montagnard à tendance méditerranéenne.

Espèces caractéristiques
Bromus erectus, Brachypodium pinnatum, Carex flacca, Carex caryophyllea, Briza media, Hippocrepis comosa, Anthyllis vulneraria, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Helianthemum nummularium, Lotus corniculatus, Anacamptis pyramydalis, Orchis ustulata,Orchis purpurea, Orchis morio, Ophrys insectifera…

Evolution naturelle
Le maintien de cet habitat semi-naturel est essentiellement lié à la pérennité des activités pastorales. Si celles-ci viennent à disparaître, l’évolution naturelle des pelouses reprend et les ligneux pionniers colonisent le milieu pour former la fructification, stade de végétation arbustive transitoire, avant l’installation de la forêt.

Menaces
 La menace principale réside avant tout dans l’abandon des pratiques pastorales et de fauche sur les pelouses et la reprise de la dynamique naturelle vers la forêt qui se traduit en premier lieu par le développement de graminées envahissantes à fort renouvellement végétatif comme le brachypode penné (Brachypodium pinnatum ) .
 La surfréquentation qui induit le piétinement continu de cet habitat et sa destruction.
 L’ouverture de carrières pour les pelouses situées sur des gisements géologiques et la transformation de ces anciennes zones de pâturage en espaces de production agricole (vignes, céréales) lui seraient néfastes.

Intérêt patrimonial
Les pelouses des Festucetalia et Brometalia sont très riches d’un point de vue biologique et elles présentent un intérêt multiple :
 habitat privilégié pour les orchidées, dont l’ophrys aurelia (groupe Bertoloni) (Ophrys bertoloni ) , présent aux Louquiers, et de nombreuses espèces végétales en limites d’aire de répartition. Les ophrys du groupe Bertoloni sont protégés au niveau national.
 Intérêt faunistique notamment en ce qui concerne les insectes et les oiseaux.
 Intérêt paysager par la mosaïque végétale à laquelle les pelouses contribuent.

Etat à privilégier
Maintenir et restaurer l’ouverture des pelouses et préserver le faible niveau trophique des sols.

Mesures de gestion proposées
 Le débroussaillage hivernal peut être un préalable nécessaire lorsque la reconquête forestière est déjà manifeste, par le pin sylvestre notamment.
 Le bois ne doit pas être laissé sur place pour que sa décomposition ne permette pas la dispersion dans le sol des éléments organiques qu’il stockait. Cette pratique implique également le suivi des rejets de souche pour les essences non résineuses.
 Par la suite, l’entretien de la végétation doit permettre le maintien de l’ouverture de la pelouse et l’évacuation de la biomasse végétale, qui, si elle reste sur le site, contribue à rehausser le niveau trophique du sol. Pour cela, la fauche avec exportation du produit de fauche et le pâturage extensif peuvent s’avérer être de bonnes solutions.

 Le brûlis peut également être pratiqué mais il favorise les poacées vivaces à rhizomes comme le brachypode penné (Brachypodium pinnatum). En fait, la gestion doit prendre en compte les objectifs que l’on se fixe et les avantages et les inconvénients de chaque mode de gestion.

Localisation et caractéristiques de l’habitat en Haute Siagne: 

Les pelouses présentées ici sont localisées autour de la montagne des Louquiers en bas de pente et, de façon très sporadique, sur et autour des dolines, des plateaux calcaires situés plus au sud où elles constituent un stade de la série de la chênaie pubescente supra- méditerranéenne.

La diversité des conditions stationnaires présentes sur le site influence les compositions floristiques des pelouses et nous permet d’en distinguer deux variantes :
 Les pelouses calcicoles sur sols profonds dans les parties les plus hautes du site et dans certaines dépressions où le brome érigé est associé au fromental, de type xérobromion (1ère variante) du sud-ouest des alpes, très rares.
 Les structures pour lesquelles le bilan hydrique est le plus favorable se rapprochent des prairies de fauche (2ème variante) ; le caractère remarquable tient à la présence de plusieurs espèces d’orchidées (Orchido-brometum Br. –Bl. 19938).
Les pelouses calcicoles de versants plus pentus à tendance méditerranéennes à l’étage montagnard avec apparition de la lavande vraie (Lavandula angustifolia) se rangent dans les Ononidetalia stritae (hors Directive).
Les pelouses du site sont encore relativement épargnées par la déprise agricole. Certaines d’entre elles, les moins caillouteuses, sont même régulièrement fauchées comme au domaine de Beauregard (commune de Mons).

Etat de conservation: 

Ce type d’habitat est encore relativement bien conservé sur le site.

Date de publication Titre
12/11/2010 - 09:19 Le S.A.G.E.

Suite aux conclusions du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE), l’Etat a demandé qu’un Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) soit élaboré sur la Siagne pour...

08/07/2010 - 00:00 Lancement du SAGE Siagne

Le SAGE Siagne a été officiellement lancé le 7 juillet 2010 en la mairie de Saint-Cézaire-sur-Siagne.
La réunion d'information pour les représentants des institutions, associations,syndicats...

19/11/2009 - 15:27 Comité de pilotage Natura 2000

Lors du comité de pilotage, du 5 novembre à Saint-Vallier,la charte Natura 2000 a été entérinée . Le comité de pilotage a élu une nouvelle présidente, Madame Annie Pomparat. Le compte rendu de ce...