Oreillard gris

Nom: 
Oreillard gris
Nom Scientifique: 
Plecotus austriacus (Fischer, 1829)
Présentation de l'espèce: 

Oreillard grisOreillard gris

Classe : Mammifère
Ordre : Chiroptère
Famille : Vespertilionidés
Genre : Plecotus
Espèce : austriacus

Description et caractéristiques générales

Description
L’oreillard gris ressemble à l’oreillard roux et il est difficile de faire la différence entre les deux espèces. Il a une envergure de 255 à 292 mm pour un poids de 5 à 13 g.
Son pelage est long et gris, nuancé de brun sur le dos, plus clair sur le ventre.
Les oreillards se caractérisent par leurs très grandes oreilles.
C’est une espèce dont la biologie reste assez peu connue.

Habitat
Il est associé aux milieux ouverts, mais en Provence on le trouve aussi bien dans les paysages ouverts (La Crau) que dans les espaces boisés (île de Port-Cros). Il peut gîter avec son cousin l’oreillard roux.
Il affectionne les fissures de bâtiments, d’arbres et de falaises qui constituent les gîtes potentiels.
Il lui faut un climat assez doux.

Activité
Son activité est nocturne. L’espèce chasse plutôt des proies en vol (contrairement au Plecotus auritus). Son vol est lent et souple. Il peut également voler en sur place.

Reproduction
Il se reproduit généralement dans les fissures de bâtiment, d’arbres et de falaises.

Alimentation
Insectivore.

Répartition, Etat de Concervation & Evolution: 

En France
L’espèce occupe tout le territoire français.

En région Provence-Alpes-Côte-d’Azur
Il est présent sur tout le territoire et assez commun dans les secteurs boisés de basse Provence.

Intérêt et caractéristique: 

Particularité, originalité et intérêt justifiant la conservation de l'espèce sur le site
Espèce protégée, peu contactée sur le site ainsi que sur le territoire national.

Répartition détaillée sur le site
On l’a contacté à Mons dans la Grotte aux Peintures.

Mesures de protection actuelles
- Directive habitats : Annexe IV
- Convention de Berne : Annexe II
- Convention de Bonn : Annexe II
- Liste rouge : « à surveiller » (M.N.H.N. 1994)

Diagnostic synthétique: 

L’oreillard gris présente plusieurs stations en région PACA mais il est rare en Haute Siagne.
Seules de recherches complémentaires permettront de trouver de nouveaux gîtes de reproduction et d’hibernation.

Objectifs de gestion: 

- Suivi de l’espèce.
- Protection de son habitat.

Date de publication Titre
27/06/2013 - 13:01 Sorties scolaires

Afin de transmettre la connaissance du patrimoine de la haute Siagne, le SIIVU organise des sorties scolaires....

13/01/2012 - 16:03 Ouvrage patrimoine

L'ouvrage sur le patrimoine local des communes de la haute Siagne vient de paraître. Il est en vente au siège du SIIVU ainsi qu'en Offices du Tourisme....

22/03/2011 - 15:35 Le SAGE

Le lancement de la concertation sur le périmètre du SAGE Siagne a débuté début février. Les communes du bassin versant de la Siagne, les conseils généraux du Var et des Alpes-maritimes, le Conseil...