Rosalie des Alpes

Nom: 
Rosalie des Alpes
Nom Scientifique: 
*Rosalia alpina (Linné, 1758)
Présentation de l'espèce: 

Rosalie des AlpesRosalie des Alpes

Code UE : 1087*

Classe : Insectes
Ordre : Coléoptères,
Famille : Cerambycides
Genre : Rosalia
Espèce : alpina

Description et caractéristiques générales

Description
Rosalia alpina adulte varie de 15 à 38 mm de long.
Son corps est couvert d’un duvet bleu cendré avec trois tâches noires sur ses élitres.
Les antennes du mâle sont plus longues que celle de la femelle et sont de couleur noire sur les deux premiers articles, bleu cendré sur les suivants ; un apex noir les termine.
Les larves sont blanches avec un thorax très large par rapport à l’abdomen.

Habitat
Cet insecte vit en plaine (ripisylve) comme en altitude. En plaine, l’espèce affectionne le saule (Salix spp.) et le frêne (Fraxinus spp.) et en montagne elle affectionne le hêtre (Fagus sylvatica).
L’habitat 9150 hêtraie subalpine médio-européenne du Cephalanthero-Fagion, est concerné sur le site.
L’espèce a été observée aussi sur des noyers (Juglans spp.), châtaigniers (Castanea sativa), ormes (Ulmus spp.), charmes (Carpinus betulus), tilleul (Tilia spp.), aulne (Alnus spp.), chêne (Quercus spp.), aubépine (Crataegus spp.).

Activité
C’est un insecte diurne observé surtout sur le bois mort et sur le bois fraîchement abattu et rarement sur des fleurs. Il affectionne les vieux arbres.

Reproduction
La durée du cycle de développement est de deux à trois ans.
La femelle pond ses œufs dans les infractuosités et les blessures d’arbres.
La biologie des larves est peu connue. A la fin du dernier stade, les larves construisent une loge nymphale près de la surface du tronc.
La période de vol des adultes est juillet-août selon les conditions climatiques, l’altitude et la latitude.

Régime alimentaire
Les adultes s’alimentent de sève au niveau des blessures fraîches des arbres.
Les larves, xylophages, consomment le bois mort.

Répartition, Etat de Concervation & Evolution: 

Sur l’ensemble de son aire
Cette espèce se répartit dans l’ouest–paléarctique de l’Espagne à l’Asie Mineure et en France.
Elle est en nette régression dans le nord de son aire de répartition.

En France
Elle est très présente dans le sud-est, les Alpes, le sud du Massif Central et les Pyrénées.

En région Provence-Alpes-Côte d’Azur
La rosalie des Alpes est très présente dans les vieilles hêtraies des Alpes-de-Haute- Provence, des Alpes-Maritimes et du Var (Sainte-Baume).

Intérêt et caractéristique: 

Particularité, originalité et intérêt justifiant la conservation de l’espèce sur le site
Espèce citée en annexes II et IV de la directive Habitats et sous protection nationale, elle est rare en Haute Siagne.
L’espèce est peu présente dans le périmètre du site, notamment à cause de la trop faible densité de la zone de hêtres et de la jeunesse des hêtraies.

Distribution détaillée sur le site
En Haute Siagne, on la retrouve dans la hêtraie et dans la zone du Pont Saint- Jean sur la commune de Saint-Vallier-de-Thiey.

Evolution et état des populations
L’espèce a régressé en Europe dans la partie nord de son aire de répartition. En France, les populations semblent stables sauf dans les Vosges où elles ont disparu.

Menaces potentielles
Disparition des milieux foretiers sub-naturels : disparition des vieux arbres, enrésinement des forêts, incendies.
Sa recherche par les collectionneurs pour son aspect esthétique a justifié sa protection.

Mesures de protection actuelles
- Directive Habitats : Annexes II et IV
- Convention de Berne : Annexe II
- Protection nationale : Arrêté du 22 juillet 1993 art. 1er
- Cotation UICN : Monde : « vulnérable » ; France : « vulnérable »

Diagnostic synthétique: 

Les effectifs de la population sont importants dans la région sud-est même si elle semble rare en Haute Siagne. Elle bénéficie aussi de mesures de protection.

Objectifs de gestion: 

- Affiner la connaissance de sa biologie et sa dynamique
- Favoriser son habitat privilégié : maintenir les hêtraies, voire, mettre en place des aires de vieillissement ; maintenir des zones de bois morts, notamment en plaine (cartographier les classes d’âge des plantes hôtes et pérenniser le renouvellement du bois mort sur le site)
- Sensibiliser les collectionneurs, les professionnels forestiers et le grand public sur le fait que la préservation de la rosalie des Alpes dépend du maintien d’arbres morts et de bois mort sur le sol

Date de publication Titreicone de tri
06/12/2013 - 12:35 1er Comité de Pilotage de l'étude "Diagnostic pour une gestion équilibrée de la ressource en eau du bassin versant de la Siagne"

Le Comité de Pilotage de l'étude ""Diagnostic pour une gestion équilibrée de la ressource en eau du bassin versant de la Siagne" menée par ARTELIA s'est réuni le 4 décembre 2013 à Mandelieu afin...

06/12/2013 - 12:08 2ème réunion de la Commission Locale de l'Eau

La Commission Locale de l'Eau (CLE) s'est réunie le 13 novembre 2013 à Tanneron.

Lors de cette réunion les membres de la CLE ont validé :
- les règles de fonctionnement

- la...

08/07/2013 - 16:07 Arrêté de la CLE

L'arrêté de la composition de la Commission Locale de l'Eau a été validé le 14 mai 2013 et signé par le Préfet des Alpes-Maritimes, M. Christophe MIRMAND.