Damier de la succise

Nom: 
Damier de la succise
Nom Scientifique: 
Euphydryas aurinia provincialis spp (Boisduval, 1828)
Présentation de l'espèce: 

Damier de la succiseDamier de la succiseDamier de la succiseDamier de la succise

Code UE : 1065

Classe : Insectes
Ordre : Lépidoptères
Famille : Nymphalides
Sous-famille : Nymphalidae
Genre : Euphydryas
Espèce & sous-espèce : aurinia, provincialis (Boisduval, 1828)

Description et caractéristiques générales

Description
L’Euphydryas aurinia provincialis est une sous-espèce de l’Euphydryas aurinia (Rottembourg, 1775) (ou Eurodryas aurinia).
Les sous-espèces méridionales sont plus grandes que le type et atteignent 18.5 à 23 mm d’envergure de l’aile antérieure. Euphydryas aurinia provincialis spp est beaucoup plus homochrome, typiquement chamois clair, assez terne.
La chenille : les stigmates sont moins cerclées de blanc que pour les autres sous-espèces, les pattes thoraciques sont jaunâtres, et les bandes dorsales et latérales sont moins visibles que chez l’Euphydryas aurinia aurinia. Les jeunes chenilles estivent puis hivernent au second ou au troisième stade en groupe, dans une toile tissée au pied de la plante nourricière. Elles finissent leur développement au printemps suivant
La chrysalide est blanche avec des tâches noires et oranges.

Habitat
De nombreux milieux lui sont favorables.
L’espèce recherche un habitat de milieu sur substrat calcaire (bords de chemins, pelouse, garrigues, friches, éboulis, etc…) en dessous de 800 m d’altitude. L’habitat préférentiel est le 6210 Festuco brometalia.
La chenille se développe principalement sur Cephalaria leucantha, sur la valériane rouge (ou lilas d’Espagne) et sur des scabieuses dont Scabiosa triandra. Les chenilles grégaires durant les premiers stades de leur développement sont très héliophiles.

Activité
Les papillons adultes ne volent que si le temps est ensoleillé. Dès le passage d’un nuage, ils s’immobilisent, ailes relevées. Dès que le soleil réapparaît le papillon étale ses ailes, reste exposé ainsi quelques instants et s’envole vivement. Cette période de vol ne dure que trois ou quatre semaines d’avril à juillet selon l’altitude, la latitude et le type de milieu.

Reproduction
L’accouplement dure minimum 4 à 6 heures. Les femelles ne s’accouplent qu’une seule fois et la ponte principale s’effectue dans un délai de un à quelques jours après l’accouplement. Les œufs sont pondus fin mai début juin en paquets successifs sur le dessous des feuilles de la plante hôte. Le nombre d’œufs lors de la première ponte peut aller jusqu’à 300, il diminue fortement ensuite.

Régime alimentaire
Le papillon est floricole essentiellement inféodé à des plantes appartenant aux genres Anthemis, Carduus, Centaurea, Cirsium, Globularia, Hieracium, Ranunculus, Trigonella, et à la renouée bistorte (Polygonum bisorta).
La plante hôte de la chenille est la succise des près (Succisa pratensis).

Répartition, Etat de Concervation & Evolution: 

Sur l’ensemble de son aire
Cette espèce est à large répartition depuis l’Europe de l’ouest jusqu’à l’est de la Corée et en Afrique du Nord.
Elle est en nette régression dans le nord de son aire de répartition.
Des études génétiques récentes conduites dans plusieurs pays d’Europe incitent à considérer le damier de la succise comme une « super espèce » en voie de différenciation avec des taxons géographiquement distincts.
La sous-espèce provincialis se rencontre en ex-Yougoslavie, en Italie et en France.

En France
Elle est présente dans le sud-est du pays et le sud du Massif Central.

En région Provence-Alpes-Côte-d’Azur
Le damier de la succise est largement répandu dans les Alpes-Maritimes où il est localement abondant, depuis le niveau de la mer jusqu’à l’étage montagnard. Cette espèce est représentée dans la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur par la sous-espèce provincialis (Boisduval, 1828) dont il est question ici. Elle est observée à l’étage alpin mais avec la sous-espèce glaciegenitas.

Intérêt et caractéristique: 

Particularité, originalité et intérêt justifiant la conservation de l’espèce sur le site
On observe six stades larvaires pour la chenille qui attendra le dernier stade pour s’alimenter toute seule.

Espèce menacée dans d’autres régions et qui est, ici, bien représentée. Il faut maintenir des milieux ouverts de pelouses où abondent les populations de succises : milieux rupicoles et subrupicoles, zones de parcours.

Distribution détaillée sur le site
En Haute Siagne, le damier a été observé aux sources de la Foux, en aval du Veirachon, et aux Cabanes.

Evolution et état des populations
Les populations de l’Euphydryas aurinia provincialis ne sont actuellement pas menacées. Il s’agit d’une sous-espèce commune, voire très commune.

Menaces potentielles
Les effectifs peuvent être très variables d’une année sur l’autre. Cela est dû notamment à la présence d’un hyménoptère parasite de la famille des Braconidae qui agit en tant que régulateur de l’espèce.
Les fauches et débroussaillages de printemps lui sont très néfastes notamment le girobroyage des écotones est totalement destructeur pour les nombreuses espèces d’arthropodes vivant dans ce type de milieu dont Euphydrias.
Les désherbants chimiques sont à proscrire.

Mesures de protection actuelles
- Directive Habitats : Annexe II
- Convention de Berne : Annexe II
- Protection nationale : Arrêté du 22 juillet 1993, article 1
- Cotation UICN : France : « en danger »

Diagnostic synthétique: 

Les effectifs de la population semblent importants dans la région sud-est et elle bénéficie de mesures de protection nationale. Même si elle est commune, cette espèce comme presque toutes les autres espèces d’insectes sont sensibles aux perturbations du milieu.

Objectifs de gestion: 

- Préférer un débroussaillage raisonné et manuel des bords de chemins
- Eviter les désherbants chimiques
- Débroussailler à la fin du printemps de préférence
- Maintenir l’ouverture de son milieu notamment par le pâturage extensif et de préférence bovin

Date de publication Titre
06/12/2013 - 12:08 2ème réunion de la Commission Locale de l'Eau

La Commission Locale de l'Eau (CLE) s'est réunie le 13 novembre 2013 à Tanneron.

Lors de cette réunion les membres de la CLE ont validé :
- les règles de fonctionnement

- la...

08/07/2013 - 16:23 Installation de la CLE

La Commission Locale de l'Eau a été installée le 11 juin 2013 par le Préfet des Alpes-Maritimes lors d'une réunion en mairie de Peymeinade.
Le collège des collectivités a élu comme Président...

08/07/2013 - 16:07 Arrêté de la CLE

L'arrêté de la composition de la Commission Locale de l'Eau a été validé le 14 mai 2013 et signé par le Préfet des Alpes-Maritimes, M. Christophe MIRMAND.