Ecaille chinée

Nom: 
Ecaille chinée
Nom Scientifique: 
*Euplagia quadripunctaria (Poda, 1761)
Présentation de l'espèce: 

Ecaille chinéeEcaille chinéeEcaille chinéeEcaille chinée

Code UE : 1078*

Classe : Insectes
Ordre : Lépidoptères
Famille : Arctiides
Sous-famille : Callimorphinae
Genre : Euplagia
Espèce : quadripunctaria

Description et caractéristiques générales

Description
L’Euplagia quadripunctaria possède un thorax noir rayé de jaune et un abdomen orangé, orné d’une rangée médiane de points noirs.
Les ailes antérieures, d’une envergure de 23 à 29 mm, sont noires zébrées de jaune pâle. Les ailes postérieures sont rouges avec quatre gros points noirs. Il n’y a pas de différence entre le mâle et la femelle.
La chenille brun foncé ou noirâtre avec des verrues brun-orangé porte des soies courtes grisâtres ou brun jaunâtre et deux bandes latérales de macules blanc jaunâtre. Sa tête est noir luisant ; elle atteint 50 mm au dernier stade larvaire.

Habitat
De nombreux milieux lui sont favorables, même les milieux fortement anthropisés.
L’espèce affectionne les cours d’eau ombragés où croissent les eupatoires (Eupatoria cannabina) voire les potagers.
La chenille affectionne les consoudes (Symphytum sp.) le long de la ripisylve ; on peut aussi la trouver sur le Dorycnium, la ronce ou le plantain en zones plus sèches ou bien encore sur la laitue des potagers.
Les œufs sont pondus sur les plantes hôtes à la fin de l’été.

Activité
Les adultes ont une activité diurne et nocturne. Ils butinent jour et nuit. Ils sont peu visibles en fin d’après-midi. Ils s’observent de fin juin à fin août.
Les chenilles se nourrissent principalement la nuit et se cachent sous les feuilles pendant la journée.

Reproduction
La ponte se déroule de juillet à août et les chenilles éclosent 10 à 15 jours après et rentrent rapidement en diapause en tissant un cocon de soie à la base des plantes ; le développement de la chenille débute en automne pour s’achever au printemps suivant.
Chrysalides : la nymphose se déroule en juin et dure quatre à six semaines.

Régime alimentaire
Le papillon est floricole et butine diverses espèces : eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum), ronces (Rubus spp.), angélique sauvage (Angelica sylvestris), cirses (Cirsium spp.), chardon (Carduus spp.), centaurées (Centaurea spp.).
La chenille est polyphage et se nourrit de diverses espèces herbacées : eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum), chardon (Carduus spp.), cirses (Cirsium spp.), lamiers (Lamium spp.), orties (Urtica spp.), épilobes (Epilobium spp.), et sur des ligneux (arbres, arbustes, lianes) tels que le noisetier (Corylus avellana), les genêts, le hêtre (Fagus sylvatica), le chêne (Quercus spp.), le chèvrefeuille (Lonicera spp.).

Répartition, Etat de Concervation & Evolution: 

Sur l’ensemble de son aire
L’écaille chinée est une espèce du paléarctique occidental.
Elle est répandue dans toute l’Europe méridionale et en Asie Mineure.

En France
Elle est présente dans tout le pays (un peu moins commune dans la zone septentrionale de son aire de répartition).

En région Provence-Alpes-Côte-d’Azur
Elle est très commune et très abondante dans toute la région.

Intérêt et caractéristique: 

Particularité, originalité et intérêt justifiant la conservation de l’espèce sur le site
Bien que très commune, cette espèce est présente à l’annexe II de la Directive Habitats en tant qu’espèce d’intérêt communautaire et prioritaire.
Elle est très présente car le milieu lui est très favorable. Plus de quatre-vingts individus, mâles et femelles confondus, ont été comptés sur une distance n’excédant pas trois cents mètres lors d’une chasse nocturne sur la commune de Saint-Vallier-de-Thiey.

Distribution détaillée sur le site
En Haute Siagne, l’espèce a été observée sur tout le linéaire du site notamment en grande quantité sur le chemin des sources de la Siagne sur la commune de Saint-Vallier-de-Thiey et vers le barrage EDF de Saint-Cassien-des-Bois ainsi que la zone de Sorbière-Pourrières sur les communes de Tanneron et du Tignet.

Evolution et état des populations
Les populations de l’Euplagia quadripunctaria ne sont actuellement pas menacées.

Menaces potentielles
Les méthodes de culture intensive, la forte urbanisation, l’aménagement des zones humides et des cours d’eau ainsi que la destruction des milieux rudéraux sont autant de facteurs conduisant à la raréfaction de ce taxon sur une partie du territoire national.

Mesures de protection actuelles
- Directive Habitats : Annexe II (espèce prioritaire)

Diagnostic synthétique: 

Les effectifs de la population semblent importants dans la zone considérée et ne semblent pas menacés pour le moment à l’intérieur du périmètre.

Objectifs de gestion: 

Maintenir en bon état la ripisylve en gérant la fréquentation du public afin d’éviter la destruction des zones de mégaphorbiaies présentes le long de la Siagne et des zones humides.

Date de publication Titre
12/10/2009 - 10:06 Comité de pilotage NATURA 2000

La prochaine réunion de comité de pilotage du site NATURA 2000 Gorges de la Siagne (FR 9301574) aura lieu le 5 novembre 2009 à St vallier de Thiey à 14h30.
Ordre du jour :
1. Rappel...

15/09/2009 - 07:50 Les listes actualisées des sites Natura 2000 ont été publiés au JO-UE

Les listes biogéographiques (des sites d’importance communautaire terrestres - SIC) « actualisées » qui ont été approuvées le 12 décembre 2008 par la Commission Européenne, ont été publiées au...

15/09/2009 - 07:20 les 30 ans de la Directive Oiseaux

L‘Union Européenne célébre le 30e anniversaire de la directive « Oiseaux ». Ce fut le premier texte législatif de l’Union Européenne en faveur de la protection de la nature. La directive « Oiseaux...