Tortue d’Hermann

Nom: 
Tortue d’Hermann
Nom Scientifique: 
Testudo hermanni hermani
Présentation de l'espèce: 

Tortue d’HermannTortue d’Hermann

Code UE : 1217

Classe : Reptiles
Ordre : Chéloniens
Famille : Emydidés
Genre : Testudo
Espèce : hermanni

Description et caractéristiques générales

Description
La tortue d’Hermann est l’unique tortue terrestre de France (il existe des sous-espèces en Europe et en Corse). A maturité elle fait 20 cm de long. Ses ancêtres ont plus de 230 millions d’années.

Habitat
Etant donné sa faible mobilité dans l’espace (quelques centaines de mètres maximum), son habitat doit regrouper tout ce dont elle a besoin pour vivre (boire, manger, se reproduire, se reposer, se réfugier) avec donc des zones ensoleillées pour l’hiver, des zones herbacées pour l’alimentation, arbustives pour se réfugier, boisées pour la fraîcheur l’été et non loin d’un point d’eau pour boire.
Les milieux fréquentés sont généralement chauds et secs (maquis, pelouse, vergers, lisières de forêts ou de cultures).

Activité
C’est une espèce diurne qui s’expose au soleil le matin, se cache aux heures les plus chaudes et reprend un activité en soirée.
Elle hiberne pendant l’hiver.

Reproduction

La maturité sexuelle de la tortue d’Hermann est atteinte à l’âge de 10 ans.
Elle pond une dizaine d’œufs au printemps sur des sites chauffés par le soleil. L’éclosion a lieu à la fin de l’été.

Longévité
L’espérance de vie serait de 80 ans, voire plus de 100 ans en captivité. La mortalité juvénile est importante.

Alimentation
Espèce herbivore.

Répartition, Etat de Concervation & Evolution: 

Sur l’ensemble de son aire
Autrefois, elle était présente sur tout le pourtour méditerranéen. On la trouve encore en Espagne (Catalogne), en Italie (Sicile, Sardaigne) et en France. La sous-espèce Testudo hermanni boettgeri se rencontre en Grèce, au sud de la Roumanie et dans les Balkans.

En France
On ne rencontre plus qu’en Provence cristalline, dans le Var, entre Hyères et Saint-Raphaël dans le massif des Maures, ainsi qu’un petit îlot à l’ouest des Alpes-Maritimes.

En région Provence-Alpes-Côte d’Azur
L’espèce était représentée dans le massif des Maures et dans le Var où elle y trouvait un habitat favorable. Elle a été quasiment décimée dans les Maures lors de l’incendie de l’été 2003.

Intérêt et caractéristique: 

Particularité, originalité et intérêt justifiant la conservation de l’espèce sur le site
Testudo hermanni hermanni est une tortue en voie d’extinction. Les quelques populations relictuelles et les deux stations éventuelles du site de la Haute Siagne doivent donc être préservés pour aider à la régénération de l’espèce.

Distribution détaillée sur le site
L’espèce a été localisée vers Auribeau-sur-Siagne dans les Alpes-Maritimes et un individu a été localisé dans le Var sur le massif du Tanneron.

Données biologiques pour la conservation

Effectif
La population est extrêmement réduite puisqu’a ce jour, seuls 2 individus ont été effectivement localisés à l’état naturel (il en a été vu d’autres dans les jardins).

Structuration spatiale des populations
Population variable et très ponctuelle sur l’ensemble de la région et sur le site.

Données démographiques
A ce jour, seul des adultes ont été observés. Il est possible qu’aucune reproduction ne soit intervenue depuis plusieurs années.

Mesures de protection actuelles
- Directive Habitats : Annexes II et IV
- Convention de Berne : Annexe II
- Convention de Washington : Annexe II et C1
- Protection nationale : entièrement protégée par la loi (arrêté du 24 avril 1979 modifié le 5 juin 1985, JO du 12/06/85)

Diagnostic synthétique: 

Les effectifs de la population semblent très faibles et en déclin. Malgré son statut d’espèce protégée, la seule menace pour l’espèce est l’homme car toute modification de son habitat (fermeture ou disparition du milieu) lui est préjudiciable. La démographie particulière de l’espèce (reproduction tardive, forte mortalité juvénile, longévité des adultes) constitue un facteur de vulnérabilité ainsi que sa faible mobilité.

Incidence des usages et activités humaines
Les facteurs anthropiques sont à la base du déclin de la tortue d’Hermann:
- Les incendies
- La fermeture des milieux
- La collecte par le public
- Les travaux de débroussaillage réalisés au printemps

Objectifs de gestion: 

Favoriser le maintien de la population au sein du site Natura 2000 en favorisant le maintien de son habitat : gestion d’une mosaïque de milieux (notamment par le sylvopastorlisme).

Plan d’actions proposé pour l’espèce sur le site

- Prévention des incendies
- Maîtrise foncière
- Conventionnement / mise en place de programmes pastoraux spécifiques
- Maîtrise du débroussaillage et notamment du girobroyage
- Faire appliquer la réglementation existante (commerce et pillage des espèces)

- Information au public
- Favoriser en Siagne la reproduction (même en captivité) afin de renforcer la population. Créer une zone de reproduction, en Siagne, en accord avec les spécialistes et en commun avec l’opérateur du site Natura 2000 de la Plaine des Maures (ONF-Var) dans l’optique de repeupler le massif des Maures.

Date de publication Titre
10/10/2014 - 10:24 Ouvrage Moulins

Un ouvrage sur les Moulins en Haute Siagne devrait paraître en fin d'année. Il résume la vie de ses premières "usines" et en raconte l'histoire.

06/12/2013 - 12:35 1er Comité de Pilotage de l'étude "Diagnostic pour une gestion équilibrée de la ressource en eau du bassin versant de la Siagne"

Le Comité de Pilotage de l'étude ""Diagnostic pour une gestion équilibrée de la ressource en eau du bassin versant de la Siagne" menée par ARTELIA s'est réuni le 4 décembre 2013 à Mandelieu afin...

06/12/2013 - 12:21 Organigramme des instances pour l'élaboration du SAGE de la Siagne

Afin de mieux comprendre comment s'articule les différences instances pour l'élaboration du SAGE de la Siagne, nous vous proposons un organigramme simplifié

...